Nick Conrad, le rappeur qui veut « pendre les Blancs »

0
104

Le parquet de a ouvert une enquête pour « provocation publique à la commission d’un crime ou d’un délit » suite à la diffusion du clip vidéo du rappeur intitulé « PLB » pour « Pendez les Blancs », qui a suscité de vives réactions, selon plusieurs médias français ce mercredi 2.

Le ministre français de l’Intérieur, , a réagi mercredi en condamnant « sans réserve ces propos abjects et ces attaques ignominieuses ». « Mes services œuvrent au retrait sans délai des contenus diffusés. Il appartiendra à l’autorité judiciaire de donner les suites appropriées à ces odieux appels à la haine. », a-t-il annoncé.

Lire aussiLe message de Kaboré après la mort de 8 soldats tués au Burkina Faso

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux, a pour sa part indiqué que le gouvernement français « condamne avec la plus extrême fermeté les paroles haineuses et écœurantes » du rappeur, demandant à ceux qui diffusent ce clip de « réagir au plus vite ». Le site YouTube a depuis supprimé la vidéo.

« Je rentre dans des crèches, j’tue des bébés blancs / Attrapez-les vite et pendez leurs parents »

Le chef de file des Républicains (LR) , a dénoncé le clip tout comme le député LR qui a demandé une peine « très lourde » à l’encontre du rappeur.

Qui est Nick Conrad ?

Nick Conrad grandit dans une famille d’origine camerounaise qui lui transmet le goût pour la musique jazz. Il étudie la trompette au Conservatoire de Noisy. La très grande violence des paroles et de la vidéo de cette chanson contraste avec ses précédentes compositions dans lesquelles il parlait du monde de la musique.

Lire aussiAngola : José Filomeno dos Santos arrêté pour fraude

Dans la vidéo, plusieurs scènes très choquantes sont montrées comme celle où deux hommes noirs enlèvent un homme blanc et lui tirent dessus puis ils font mordre le trottoir à l’homme blanc agonisant avant de lui écraser la tête à coup de pied, rappelant une scène du film American History X dans lequel deux néonazis font la même chose à un jeune homme noir.

« Pendez les Blancs », des paroles très violentes

Les paroles du rappeur sont également très violentes dont : « Je rentre dans des crèches, j’tue des bébés blancs / Attrapez-les vite et pendez leurs parents ». Le clip avait suscité peu d’intérêt depuis sa sortie il y a une dizaine de jours avant que Dieudonné ne la mette en avant sur les réseaux sociaux.

« La liberté de création, ce n’est pas la liberté d’appeler à pendre des Blancs à raison de la couleur de leur peau. »

Lire aussiBédié réaffirme le retrait du PDCI du RHDP de Ouattara

La Licra, l’une des plus anciennes associations françaises militant à travers le monde contre le racisme, l’antisémitisme et les discriminations a dénoncé un « appel au meurtre raciste » et a saisi la justice. « La liberté de création, ce n’est pas la liberté d’appeler à pendre des Blancs à raison de la couleur de leur peau. », a-t-elle indiqué.
L’enquête a été confiée à la Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).